Robert Doisneau, la vie d’un photographe – Peter Hamilton

Robert Doisneau, la vie d'un photographe

  • Auteur: Peter Hamilton
  • Editeur: Hoebeke
  • Date de parution: 23/03/2012
  • EAN13: 9782842304294
  • Genre: PHOTO VIDEO
  • Langue: francais
  • Format: 320x240x35
  • Poids: 2638g
  • Nombre de page(s): 384

Resume de “Robert Doisneau, la vie d’un photographe”

Premiere monographie de Robert Doisneau, cet ouvrage est aussi son dernier livre, le dernier auquel il participa activement.

… Lire la suite

L’essentiel de sa vie de photographe, de “pecheur d’images” comme il aimait a se definir, Robert Doisneau l’a consacre a la quete obstinee des petits moments de bonheur de la vie quotidienne, activite exigeant tout a la fois experience et patience. Ainsi, durant plus de soixante ans, Robert Doisneau (1912-1994) a cree une incomparable documentation, tout particulierement sur la vie des Parisiens et des banlieusards: des Halles au Gentilly d’avant-guerre, sa banlieue natale; du Saint-Germain-des-Pres existentialiste aux villes nouvelles des annees 1980…
Ses milliers d’images depassent largement leur valeur documentaire; obeissant a une perspective d’ensemble, elles forment une oeuvre exprimant une vision unique. On a pu etiqueter le regard de Robert Doisneau de diverses facons: reportage humaniste, realisme poetique…, mais, au fond, aucune categorie n’est parvenue a definir la richesse et la diversite de son travail. Doisneau a tout photographie: des ouvriers travaillant a la chaine, un bal mondain dans un palace venitien, des jeunes maries, des cyclistes veterans, des tatoues au bistrot, mais aussi les grandes figures de notre temps, Picasso, Jacques Tati, Orson Welles, Simone de Beauvoir…
Davantage que “ce charmant photographe plein d’humour” auquel il fut souvent reduit, Doisneau est avant tout le temoin engage d’une histoire en mouvement, hante par une reflexion profonde sur le temps qui passe, le superflu, l’inacheve, la modernite au sens baudelairien du terme… C’est la raison pour laquelle il sut si bien capter ce qui allait irremediablement disparaitre. S’appuyant sur de longues conversations avec Doisneau durant les dernieres annees de sa vie, cette monographie explore toutes les facettes de son travail y compris ses aspects techniques.
Un parcours qui debute dans les annees 1930 avec la naissance du photojournalisme, puis rencontre le modernisme, le realisme social et les idees de l’art brut, autant que la publicite pour les automobiles Renault ou la mode pour le magazine Vogue… Robert Doisneau souhaitait etre porte par la magie des rencontres, “laisser toujours son pied un peu dans la porte pour que le hasard penetre”.
Tranches de vies, contacts fortuits, amities soudaines et durables: tel est le portrait kaleidoscopique que brosse Peter Hamilton du photographe. Un eternel promeneur qui se lia avec Blaise Cendrars, Maurice Baquet, Jacques Prevert, mais aussi avec tel ou tel anonyme: concierge ou clochard, boucher ou forain… Autant d’images vivantes du “petit theatre” des univers qu’il traversa. Illustre par quelque cinq cents photographies et documents, cet album devoile un grand nombre d’images inedites ou oubliees.
Une vision synthetique de l’oeuvre de ce grand photographe, paradoxalement aussi celebre que meconnu.