Paul Baudry dessinateur – sous la direction d’Emmanuelle Brugerolles

Paul Baudry dessinateur

  • Auteur: sous la direction d’Emmanuelle Brugerolles
  • Editeur: Ensba
  • Collection: Carnets D’Etudes
  • Date de parution: 15/11/2007
  • EAN13: 9782840562528
  • Genre: dessin, arts decoratifs, artisanat d’art
  • Langue: francais

Resume de “Paul Baudry dessinateur”

C’est avec Paul Baudry (La Roche-sur-Yon, 1828 – Paris, 1886) que le cabinet des dessins Jean Bonna poursuit son cycle de presentation de l’oeuvre dessinee d’artistes du XIXe siecle, entame l’annee derniere avec l’exposition consacree au sculpteur James Pradier. Organisee de fevrier a avril 2008, cette manifestation prend la suite de celle du musee de Vendee a la Roche-sur-Yon intitulee Les Portraits de Paul Baudry (novembre 2007 – fevrier 2008). Notre publication s’attache a mettre en valeur le travail de dessinateur

… Lire la suite

de cet artiste decorateur comptant parmi les plus reconnus de la deuxieme moitie du XIXe siecle. Plusieurs aspects de sa carriere sont abordes: tout d’abord ses participations au concours du Prix de Rome, evoquees par les calques de 1848, 1849 et 1850. Laureat du Grand Prix en 1850, il sejourne comme pensionnaire a l’Academie de France a Rome, ou il se livre a la pratique du portrait-charge, comme en temoignent quelques exemples du fonds de l’Ecole des beaux-arts ici reproduits. Mais c’est principalement autour de l’ensemble des dessins preparatoires au decor de l’Opera de Paris, son chef d’oeuvre que s’articule l’ouvrage. Pour ce chantier, (1866 – 1874) l’architecte Charles Garnier confie a Paul Baudry les peintures du grand foyer (3 plafonds, 30 panneaux d’encadrement). Inscrit dans cette prestigieuse tradition des Grands decors, cet ensemble connut un immense succes. Revelatrices de la methode et des influences de Baudry, les nombreuses feuilles preparatoires sont executees au crayon, a la pierre noire ou a la sanguine. Plus d’une dizaine de feuilles inedites issues d’une collection particuliere etoffent cette publication, completees de la correspondance entretenue par l’artiste avec l’epouse de Charles Garnier, et dans laquelle
Il evoque notamment son voyage a Londres en juillet 1868 et la decouverte des cartons de Raphael.