Nouveau Siecle ; Journal 1999-2002 – Jacques Chancel

Nouveau Siecle ; Journal 1999-2002

  • Auteur: Jacques Chancel
  • Editeur: Rocher
  • Date de parution: 20/03/2003
  • EAN13: 9782268043951
  • Genre: Annees 2000 (decennie)
  • Langue: francais
  • Nombre de page(s): 620

Resume de “Nouveau Siecle ; Journal 1999-2002”

1999-2002.
Quatre annees de plus a une somme de journaux deja parus (Le Temps d’un regard, Le Guetteur de rives, Le Desordre et la Vie, Le Journal d’un voyeur, L’Or et le Rien), dans lesquels Jacques Chancel s’applique a consigner l’essentiel des jours. Rien a voir, dirait cet amoureux de la musique, avec les melodiques Quatre Saisons de Vivaldi, que cette cacophonie d’un monde occupe a franchir le passage pourtant exceptionnel d’un millenaire finissant a un autre commencant.

… Lire la suite

Sur la partition de son Nouveau Siecle, l’auteur inscrit, souvent avec agacement, apprehension ou douleur, le surcroit de bemols, de notes aigres-douces, de disharmonies qui continuent de le polluer. Jusqu’a ce contre-ut assourdissant pousse un memorable 11 septembre, dont la planete n’a pas fini de resonner… Le meilleur atout de la betise mechante des uns, c’est encore l’intelligence genereuse des autres, notait Jules Renard.
C’est pourquoi Nouveau Siecle, loin de se limiter a une observation attristee des premiers, temoigne aussi d’une sorte d’anthropophagie de son auteur pour les seconds. Genereux lui-meme, Jacques Chancel cherche, repere, loue sans ratiociner celles et ceux – politiques, musiciens, sportifs, ecrivains ou simples quidams – qui, envers et contre tout, s’acharnent a recomposer des hymnes a la joie, des hymnes a la vie et a la creation.
Tourbillon de fervents et d’hommes de bonne volonte dans lequel, comme a son habitude, Jacques Chancel s’oublie, s’efface, se tient en retrait. Ici, en effet, amateurs de revelations trop intimes, de deballages ou d’etats d’ame prives s’abstenir. L’homme Chancel, qui l’a souvent declare ou ecrit au fil de ses journaux, ne ” s’interesse pas “. Seul, cet Autre genereux, intelligent – ou parfois meme totalement defait et rate – peut le surprendre, l’emouvoir, l’enrichir, encore et toujours.