Noir desir ; point final – Marc Besse

Noir desir ; point final

  • Auteur: Marc Besse
  • Editeur: Ring
  • Date de parution: 08/01/2014
  • EAN13: 9791091447188
  • Genre: Musique
  • Langue: autres langues
  • Format: 180x110x20
  • Poids: 220g
  • Nombre de page(s): 430

Resume de “Noir desir ; point final”

Trois ans apres l’explosion du groupe, la bible de Noir Desir signee par le legendaire biographe des Inrockuptibles, actualisee et augmentee, enfin en edition poche.

… Lire la suite

Plus qu’une biographie, “Noir Desir a l’envers, a l’endroit” est un voyage en apnee au coeur de Noir Desir: LE groupe de rock qui fut a la France ce que les Rolling Stones furent au monde. Un groupe toujours sur le fil du rasoir, un collectif en perpetuelle remise en cause qui a fait du debat interne le moteur de sa creation. Quatre egos en negociation permanente, mais cimentes autour de valeurs musicales et de convictions citoyennes: Bertrand Cantat l’eternel exalte utopiste, Serge Teyssot Gay le tellurique inventeur guitariste, Jean-Paul Roy le silencieux bassiste et Denis Barthe, le batteur pacificateur. Un groupe qui changera le visage de la musique en France et n’aura de cesse de se re-inventer… pour survivre.
Et Noir Desir survivra, en toute integrite, imposant une intransigeance artistique et une droiture exemplaire, malgre les vents contraires et les vertiges des sommets reserves a ceux qui tutoient l’admiration populaire. Jusqu’a ce 27 juillet 2003, ou tout s’est effondre en quelques heures dans la chambre 35 du Domino Plaza Hotel de Vilnius en Lituanie. Comment Noir Desir aurait-il pu survivre a la catastrophe ultime ? Comment continuer apres la tragedie de la mort ?
Ils en garderont pourtant l’illusion, pendant huit ans d’epreuve. Huit ans de points de suspension, d’epreuve, de soutien indefectible a leur chanteur et ami Bertrand Cantat condamne pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant. Huit ans de silence, de tentative de retour dont ” A l’envers a l’endroit ” raconte sans detours les meandres et les vicissitudes, jusqu’a ce que, epuise, Serge Teyssot Gay ne jette l’eponge et sonne le glas du groupe, le 30 novembre 2010.