Memoires t.2 ; c’etait ma guerre, ma France et ma douleur ; memoires – Maurice Druon

Memoires t.2 ; c'etait ma guerre, ma France et ma douleur ; memoires

  • Auteur: Maurice Druon
  • Editeur: Plon
  • Date de parution: 18/03/2010
  • EAN13: 9782259211949
  • Genre: Guerre mondiale (1939-1945)

    France
     / 
    Politique et gouvernement
  • Langue: francais

Resume de “Memoires t.2 ; c’etait ma guerre, ma France et ma douleur ; memoires”

” La guerre mele tout, les chants de revolte, les regrets, les prieres, les amours. ” Dans le deuxieme tome de ses Memoires, Maurice Druon nous fait revivre ces annees 1939-1945, qui furent pour lui, comme pour tous ceux qui les ont vecues, les annees decisives au cours desquelles il decouvrit, tout a la fois, l’amour de sa patrie et la douleur de la voir humiliee. Apres avoir fait ses classes a l’ecole de cavalerie de Saumur, l’aspirant Druon et quarante millions de Francais recoivent de plein fouet l’enorme choc de

… Lire la suite

l’offensive allemande. C’est la debacle. L’exode commence, melant civils et militaires, enfants et vieillards, ainsi que les restes d’une armee defaite, dans une indescriptible cohue. Demobilise a Tarbes, il rejoint dans le Midi son oncle Joseph Kessel, ecrit une piece de theatre, puis s’engage dans un reseau de Resistance, auquel appartient deja un etudiant en medecine, Jean Bernard, qu’il retrouvera plus tard a l’Academie francaise. En entendant Pierre Laval declarer a la radio, en avril 1942, qu’il souhaitait la victoire de l’Allemagne, Maurice Druon decide de quitter la France. Il franchit clandestine-ment les Pyrenees, traverse l’Espagne, arrive a Lisbonne et partage enfin, a Londres, la vie des Francais libres. On ne sait jamais a quoi le sort nous destine. Le jeune Druon voulait servir par les armes, il servira par la plume. Un jour, a la demande d’Emmanuel d’Altier, il compose avec Kessel les paroles d’une chanson dont la musique date de la Revolution russe. Ce sera Le Chant des Partisans. Le style donne vie a ce qu’on croyait disparu. Celui de Druon a l’elegance, le rythme, la richesse et les surprises d’un grand ecrivain. Mais il a le charme et la presence des grands reporters. On y trouve le reel capte a la source, la force des ” choses vues “, l’emotion.