La maladie – Alberto Barrera Tyszka

La maladie

  • Auteur: Alberto Barrera Tyszka
  • Editeur: Gallimard
  • Collection: Du Monde Entier
  • Date de parution: 09/04/2010
  • EAN13: 9782070785612
  • Genre: LITTERATURE HISPANO-PORTUGAISE
  • Langue: francais
  • Format: 205x140x16
  • Poids: 240g
  • Nombre de page(s): 182

Resume de “La maladie”

Voici une belle lecon d’ecriture et d’ethique. Alors que d’autres romanciers moins doues n’auraient pu eviter de tomber dans le melodrame ou dans un pathetisme complaisant, Alberto Barrera Tyszka trouve le ton juste – pudique, profond, emouvant – pour nous raconter une histoire de tous les jours, mais dont on ne parle pourtant pas tres souvent. Car, quand la maladie surgit, elle impose le silence et elle trace, immanquablement, et partout ou elle se manifeste, des lignes de partage qui isolent et separent les protagonistes

… Lire la suite

et les temoins de cet evenement imprevisible. Au debut du roman, Andres Miranda, medecin dans un hopital de Caracas, apprend que son pere, Javier, est atteint d’un cancer. Bien qu’il ait toujours soutenu qu’il ne faut pas cacher la verite aux patients, cette fois-ci, il n’ose rien dire au malade. Au lieu de lui transmettre les resultats des examens, et dans l’espoir de trouver le bon moment pour lui parler en toute franchise, il l’invite a faire un voyage sur une ile des Caraibes, Margarita, qu’ils avaient deja visitee ensemble des annees auparavant. Mais le docteur Miranda a un autre souci: se debarrasser d’un ancien patient, Ernesto Duran, qui se dit tres malade, et lui envoie regulierement des e-mails pour lui demander de le recevoir d’urgence. Agace, convaincu qu’il s’agit d’un malade imaginaire, Andres demande a sa secretaire, Karina, de ne plus lui transmettre les messages d’Ernesto. Il ignore qu’il existe entre eux une relation secrete dont la portee va creer tres vite une situation explosive pour le medecin. Avec beaucoup d’habilete et de savoir-faire, Barrera Tyszka developpe ces deux trames qui se repondent et finissent par prendre au piege les personnages et le lecteur. Mais en verite il fait bien plus que cela: il nous invite a rompre le silence sur un sujet tabou et a mieux connaitre la realite de la maladie tout au long d’un roman parfaitement maitrise, a la fois d’une force et d’une serenite admirables.