L’Or Bleu – Barlow-M+clarke-T

L'Or Bleu

  • Auteur: Barlow-M+clarke-T
  • Editeur: Fayard
  • Collection: Documents Fayard
  • Date de parution: 14/11/2002
  • EAN13: 9782213614120
  • Genre: ECONOMIE INTERNATIONALE
  • Langue: francais

Resume de “L’Or Bleu”

Aujourd’hui, un milliard et demi de personnes n’ont pas acces a une eau saine et propre ; chaque annee, 5 a 10 millions meurent de maladies liees a la mauvaise qualite de l’eau ; l’agriculture (par le biais de l’irrigation) consomme 70 % de l’eau douce mondiale, l’industrie 20 %, les menages seulement 10 %. Et la quantite d’eau douce disponible ne represente que 0,5 % de toute l’eau presente sur la Terre… En depit de ces statistiques alarmantes, l’humanite, reticente a modifier ses pratiques, continue a polluer, detourner

… Lire la suite

et epuiser inconsiderement les reserves. Plus grave, les institutions internationales – Banque mondiale, Fonds monetaire international, Organisation mondiale du commerce – preconisent la privatisation et la marchan-disation de cette ressource. Avec leur soutien, des societes transnationales, mues par la seule preoccupation de leur profit, ont deja pris en main l’exploitation des reseaux publics de distribution d’eau dans plusieurs pays, alourdissant la facture des usagers, y compris des plus pauvres. Plusieurs mouvements de citoyens, de l’Inde a la Colombie en passant par la France, ont compris qu’il est grand temps de reagir: tandis que certains s’opposent a la construction de barrages, qui entraine le deplacement de milliers de personnes, d’autres militent pour que les services municipaux de distribution d’eau retournent dans le giron etatique. Mais la solution viendra surtout, au niveau des instances internationales, de l’affirmation de quelques principes fondamentaux visant a la protection de l’or bleu, et de la reconnaissance de l’acces a l’eau douce comme droit humain inalienable.
Maude Barlow est la fondatrice du Blue Planet Project, mouvement de citoyens actif a l’echelle mondiale dans la protection de l’eau douce. Tony Clarke dirige l’Institut Polaris du Canada.