L’etat sovietique contre les paysans – Nicola Werth – ACHETER OCCASION – 2011

L'etat sovietique contre les paysans

  • Auteur: Nicola Werth
  • Editeur: Tallandier
  • Date de parution: 2011
  • EAN13: 9782847345759
  • Genre: HISTOIRE AUTRES CONTINENTS
  • Langue: francais

Resume de “L’etat sovietique contre les paysans”

Specialiste reconnu de l’Union Sovietique, Nicolas Werth se penche ici sur les violences exercees par le pouvoir sovietique contre ses paysans entre 1929 et 1934 en se fondant sur des archives inedites, les rapports de la police politique.
Avec son co-auteur, Alexis Berelovitch, il demontre a quel point les annees 30 furent celles de la ” dekoulakisation “, des deportations massives, des reinstallations forcees en Siberie et de la grande famine qui s’ensuivit.

… Lire la suite

Apres avoir analyse la decomposition de la Nouvelle politique economique (NEP) et etudie les evenements et les facteurs qui ont amene le pouvoir a se lancer brusquement fin 1929 dans la collectivisation a outrance de la paysannerie, les auteurs nous decrivent la veritable extermination des koulags a partir du printemps 1930.
En s’appuyant sur les rapports de la police politique, les auteurs demontrent comment le GPU (la police politique) et l’etat sovietique organiserent cette politique criminelle: deportations massives et aveugles, conditions mortiferes de reinstallation des paysans. Au 1er janvier 1932, lorsque l’OGPU effectua un premier pointage general des ” deplaces speciaux “, on ne recensa que 1 317 000 personnes sur les 1 803 000 deportes initialement, soit pres d’un demi million de disparus.
Combien s’etaient enfuis ? Combien etaient morts ? La tendance ne s’inversera pas jusqu’a 1934. A eux seuls, ces chiffres donnent la mesure de ce que representa la dekoulakisation pour la societe paysanne.
Nicolas Werth et Alexis Berelovitch insistent egalement sur la responsabilite des autorites sovietiques dans la genese et l’ampleur de la famine qui fit environ 7 millions de victimes. En effet, l’Etat ponctionna excessivement la production agricole au profit du secteur industriel et urbain tout en interdisant les paysans d’emigrer vers les villes, les condamnant ainsi, de facon intentionnelle, a la famine.
Un livre saisissant sur la terreur sovietique appliquee a ses paysans.