L’art en France de la Renaissance aux Lumieres – Heck, M.-C.

L'art en France de la Renaissance aux Lumieres

  • Auteur: Heck, M.-C.
  • Editeur: Citadelles & Mazenod
  • Date de parution: 12/10/2011
  • EAN13: 9782850884443
  • Genre: MONOGRAPHIE / HISTOIRE DE L’ART / ESSAIS / DICTIONNAIRES
  • Langue: francais

Resume de “L’art en France de la Renaissance aux Lumieres”

Du “beau siecle” a celui des Lumieres, la creation en France se caracterise par l’apparition dans les differents arts d’une nouvelle modernite.

… Lire la suite

A travers les oeuvres majeures en architecture, peinture, sculpture et dans les arts decoratifs, l’enjeu de ce livre est de degager l’emergence de cette nouvelle culture artistique faite de references a l’Antiquite et a la peinture italienne de la Renaissance, importee a l’aube des Temps modernes par les artistes italiens appeles a la cour de Francois Ier, et qui, se melant a des traditions locales, creent des formes tres originales.
A cote des lieux emblematiques comme Fontainebleau ou Versailles dans lesquels les differents arts sont associes a la gloire du Roi, de nombreux monuments temoignent de la vitalite de la vie artistique et de ses mutations. Primatice, Georges de La Tour, Boucher, Fragonard, Goujon, Lescot, Vouet, Poussin, Le Vau, Girardon, Le Brun, Hardouin-Mansart, Watteau, Fragonard, Houdon et bien d’autres en sont les acteurs.
Cette histoire de l’art en France est fondee sur ses grandes figures et sur les grands courants qui en decoulent, mais elle s’interesse aussi a la vie des foyers artistiques, a leur permeabilite a l’Italie ou aux regions septentrionales et aux relations intenses entre Paris et la province. Dans l’evolution des styles qui se dessine ainsi se degage un modele que l’on pourrait qualifier de francais, qui s’exportera ensuite en Europe.
Fait de perceptions differentes de l’antique, sur la nature, combine a une recherche constante de mesure, ce modele francais se met en place et se transforme au gre des milieux et des siecles. Il s’accompagne, grace aux institutions artistiques qui se creent – les academies au XVIIe siecle – et aux amateurs dans les salons au XVIIIe siecle, d’une mutation fondamentale du metier, du statut et de l’image de l’artiste, ainsi que des conditions de la creation.
L’iconographie importante de cet ouvrage autorise des regards differencies sur ces trois siecles d’art. Sa lecture visuelle permet des comparaisons, des rapprochements souvent tres eloquents, et fait ressortir que l’evolution des arts est avant tout mouvement. Le texte s’attache a situer le contexte et informe, mais parce qu’il est toujours particulierement ajuste aux oeuvres reproduites, il donne egalement a voir et invite le lecteur a une approche nouvelle en situant l’oeuvre d’art au centre du discours.