Jules Verne ; coffret – Jules Verne

Jules Verne ; coffret

  • Auteur: Jules Verne
  • Editeur: Gallimard
  • Collection: Bibliotheque De La Pleiade
  • Date de parution: 15/05/2012
  • EAN13: 9782070128945
  • Genre: LITTERATURE COLLECTIONS DE LUXE
  • Langue: francais

Resume de “Jules Verne ; coffret”

Jules Verne, “lecture d’enfance” soit. C’est bien ce qu’avait en tete Pierre-Jules Hetzel, l’heureux editeur des “Voyages extraordinaires”, tout en sachant (on l’imagine) que son fidele auteur n’etait pas homme a borner son genie. Sachant aussi deja, peut-etre, que parmi les ecrivains “pour la jeunesse” celui-la aurait toujours une place a part.
A part: “l’air attentif et fievreux d’un enfant qui lit un roman de Jules Verne” (Proust dixit

… Lire la suite


) ne s’explique pas autrement. A peine parti pour son premier “Voyage extraordinaire”, le jeune lecteur quitte les rivages du conte. Une forme de vie adulte est prete a l’accueillir, ou les responsabilites cotoient dangers et merveilles, ou les verites scientifiques devoilees conferent au monde sa tangibilite de reel, sans lui oter son mystere. C’est l’extase, celle dont parle Sartre dans Les Mots. Etrange, irremplacable experience de lecture. Elle demeure a jamais vivante dans le souvenir. On y songe comme a un paradis perdu – perdu et a reconquerir, car l’experience est renouvelable. L’age du lecteur et le poids de la vie peuvent bien donner au texte des couleurs nouvelles, la magie demeure. Selon Malraux, “le fond de tout, c’est qu’il n’y a pas de grandes personnes“. Verne, qu’il avait lu (et auquel le farfelu n’etait pas etranger), l’aura conforte dans cette croyance.
Cette edition propose quatre romans, et plus de cinq cents gravures, indissolublement liees au texte: autant de fenetres ouvertes sur le reve. D’une part, la seule “trilogie” de l’oeuvre (encore est-ce une trilogie a posteriori): un voyage autour du monde, un voyage sous les eaux, et le long sejour des “naufrages de l’air” dans une ile (apparemment) deserte. D’autre part, Le Sphinx des glaces, roman tardif et superbe, quete d’un pole Sud alors inexplore; il vient en quelque sorte completer le roman d’Edgar Poe, Aventures d’Arthur Gordon Pym, que Verne lut dans la traduction de Baudelaire. Poe, le “chef de l’Ecole de l’etrange”. Baudelaire, l’auteur de “Voyage”, toujours pret a plonger “Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau” et qui accola aux Histoires de Poe leur celebre epithete, extraordinaires.
Voyage, inconnu, nouveau, extraordinaire… En qualifiant ses propres livres de “Voyages extraordinaires”, Jules Verne signale discretement, sous le patronage de Poe et de Baudelaire, que la modernite la science, la technique, la machine en quoi il voyait une poesie du temps present comporte une part d’inassimilable, et que notre sur pouvoir de dominer le monde se double d’une incertitude, feconde ou fatale. Ce monde, Verne ne s’est d’ailleurs pas contente de l’inventorier. Il l’a peuple des marques de ses reves. Ses vaisseaux franchissent sans peine les portes du reel. Appareillons !