Joseph Fievee, conseiller secret de Napoleon – Jean Tulard

Joseph Fievee, conseiller secret de Napoleon

  • Auteur: Jean Tulard
  • Editeur: Fayard
  • Collection: Les Inconnus De L’Histoire
  • Date de parution: 02/10/1985
  • EAN13: 9782213016627
  • Genre: BIOGRAPHIES HISTORIQUES
  • Langue: francais

Resume de “Joseph Fievee, conseiller secret de Napoleon”

De la Chronique de Paris, la feuille inspiree par Mirabeau qu’il imprimait des 1789, au National, auquel il donnait des articles sous la Monarchie de Juillet, Fievee fut l’un des representants les plus typiques de ce pouvoir apparu avec la Revolution, la presse Redoutable pouvoir: il lui nuisit autant qu’il le servit.

… Lire la suite

Royaliste modere, il est brievement incarcere sous la Terreur; deux ans plus tard, il doit quitter Paris pour echapper a une proscription du Directoire contre la droite. C’est a cette occasion qu’il ecrit l’un des grands succes litteraires du temps, La Dot de Suzette, ” tableau de moeurs ” rehabilitant les valeurs de la societe d’Ancien Regime face a l’arrivisme de la nouvelle bourgeoisie.
Tres vite rallie a Bonaparte (car il aime les pouvoirs forts), il n’en garde pas moins des liens avec la contre-revolution: il est de nouveau arrete en 1800. Mais Napoleon, qui apprecie son independance d’esprit, l’appointe pour qu’il lui envoie regulierement, en marge de tous les reseaux policiers, des notes sur l’etat de l’opinion. Prefet de la Nievre de 1813 a 1815, il devient sous Louis XVIII l’un des chefs de file intellectuels des Ultras. Emprisonne une troisieme fois en 1818 pour avoir defendu la liberte de la presse, il glisse de plus en plus vers le liberalisme sous Charles X et se rallie a la Monarchie de Juillet. Avant de mourir (1839), il contribue a la naissance de la legende napoleonienne.
Ami de Chateaubriand et de Merimee, deteste par Stendhal, evoque par Sainte-Beuve, ecrivain classique au plus fort de la vague romantique, homosexuel affiche en plein ordre moral napoleonien, anticlerical impenitent quand le ” parti-pretre ” etait au pouvoir, ce non-conformiste avait des ” principes et des moeurs tres monarchiques ” avec ” le caractere assez republicain “. Il tenait a ” l’independance ” et a ” l’influence qu’on acquiert par la persuasion “. Independance, influence: tout le personnage est la.
Jean Tulard est le meilleur specialiste de l’histoire de l’Empire. Il vient de publier une synthese sur Les Revolutions, dans L’Histoire de France dirigee par Jean Favier.