Je pense a toi mon Lou ; poemes et lettres d’Apollinaire a Lou – Guillaume Apollinaire, poemes et lettres d’Apollinaire a Lou

Je pense a toi mon Lou ; poemes et lettres d'Apollinaire a Lou

  • Auteur: Guillaume Apollinaire

    poemes et lettres d’Apollinaire a Lou
  • Editeur: Textuel
  • Date de parution: 27/09/2007
  • EAN13: 9782845972339
  • Genre: essais et ecrits divers
  • Langue: francais
  • Format: 285×250
  • Poids: 1014g
  • Nombre de page(s): 192

Resume de “Je pense a toi mon Lou ; poemes et lettres d’Apollinaire a Lou”

Voici pour la premiere fois en fac-simile les fameux Poemes a Lou d’Apollinaire reveles dans les lettres qui les contenaient et qu’il lui adressait. Apollinaire aima passionnement Lou. Elle lui inspira des vers vibrants, justes et profonds, des vers que l’on voudrait avoir recus, ou ecrits. Lou est un etre de mots, un prodige poetique, une creation de l’amour: les mots d’Apollinaire font cortege autour d’elle. Le lecteur retrouve ainsi la spontaneite de leur ecriture, Apollinaire passant du vers a la prose, du calligramme

… Lire la suite

a la forme reguliere, faisant varier a l’infini toutes les ressources de son art. Dans le tumulte du champ de bataille, Apollinaire fait de Lou l’etoile qu’il contemplera desormais au ciel de la Champagne et de sa poesie, lui donnant ainsi l’apanage du territoire de son coeur et de son oeuvre. Chaque lettre d’Apollinaire a Lou recele un univers. Au front, les envois contiennent un monde interieur non pas degage de l’experience de la guerre mais faisant corps avec elle: papiers a lettre divers, papiers a en-tete d’hotels, feuillets plies et noircis a l’encre violette ou au crayon de papier contiennent outre les lettres et les poemes, des bagues taillees dans l’aluminium des obus ennemis, des elytres d’insecte, du laurier, de la sauge, des violettes, des myosotis, des pensees, des iris…Reproduire ces poemes dans leur materialite, c’est faire sentir l’urgence de la guerre, l’urgence de l’amour, la precarite de la situation du combattant mais la beaute, aussi, qui preside au geste du poete amoureux.