Histoire de ma vie t.1 ; a la recherche de trois femmes ; theologie et religion – Casanova Giacomo – ACHETER OCCASION – 05/11/1993

Histoire de ma vie t.1 ; a la recherche de trois femmes ; theologie et religion

  • Auteur: Casanova Giacomo
  • Editeur: Robert Laffont
  • Collection: Bouquins
  • Date de parution: 05/11/1993
  • EAN13: 9782221065228
  • Genre: LITTERATURE ITALIENNE
  • Langue: francais

Resume de “Histoire de ma vie t.1 ; a la recherche de trois femmes ; theologie et religion”

Pendant cent trente-cinq ans, les lecteurs des Memoires de Casanova n’ont eu droit qu’a une adaptation lourdement retouchee, souvent censuree – et, en quelques points, honteusement falsifiee – par un professeur de Dresde, Jean Laforgue, sous pretexte d’en eliminer les italianismes et les “inconvenances”. C’est seulement en 1960 que le proprietaire du manuscrit a consenti a laisser publier a Paris le texte authentique redige en francais par Casanova sous le titre Histoire de ma vie. C’est le texte de cette edition Brockhaus-Plon

… Lire la suite

(totalement epuisee) que “Bouquins” ressuscite dans sa fraicheur (et meme sa verdeur) en lui ajoutant un copieux appareil critique tenant compte des decouvertes faites en France, en Allemagne, en Russie et en Italie au cours des trente dernieres annees. A savoir: plusieurs milliers de notes ou notices biographiques ; chronologie ; bibliographie ; cartes et plans ; dossiers etablis par plusieurs generations de casanovistes – en particulier sur deux femmes mysterieuses, la religieuse M.M. et Henriette, la fuite des Plombs de Venise, et la periode posterieure a la redaction des Memoires. Mais la nouveaute de cette edition est aussi constituee par de tres nombreux textes inedits de Casanova, extraits des Archives nationales de Prague. Ecrits a diverses epoques de sa vie, ils revelent chez lui des facettes inattendues: romancier, poete, polemiste, dramaturge, theologien, moraliste, kabbaliste et critique. Une importante etude sur Paul et Virginie recouvre une veritable refutation de la philosophie de J. J. Rousseau. Cet ensemble surprenant rend caduque l’image simplificatrice du libertin errant a laquelle on l’avait reduit – elle redonne sa veritable dimension a Casanova, ce “passant considerable” dont le regard eclaire la societe europeenne du XVIIIeme siecle.